#Vienne 🇦🇹 Un Irakien pousse un travailleur devant le métro : la victime a dû être amputée d’un pied

L’Irakien a été déclaré irresponsable et n’ira pas en prison.

En mai, Mohammed Y. aurait poussé un travailleur devant le métro. Comme le site d’information « Heute » l’a appris, il n’est pas jugé pour meurtre. Il doit être envoyé dans un établissement pour malades mentaux.

Des scènes d’horreur sur les voies ferrées ont réduit le sentiment de sécurité des conducteurs de transport public. A la gare de l’Ouest de Vienne, un Irakien âgé de 20 ans aurait poussé un magasinier (35 ans) devant l’U3 le 8 mai. Par la suite, l’attaque de Francfort, où un enfant de 8 ans est mort, est survenue. On remarque également à Vienne que les personnes en attente d’un train restent le plus loin possible des voies ferrées.

Après chacun de ces deux crimes, les suspects ont déclaré lors des interrogatoires qu’ils avaient entendu des voix. Pour cette raison, Mohammed Y. devrait échapper à la prison à vie. Un psychiatre en est arrivé à la conclusion que l’Irakien souffre d’une « anomalie mentale et psychique d’un degré supérieur ».

En raison de sa schizophrénie, le parquet de Vienne ne le poursuit pas pour meurtre. Comme il n’était pas sain d’esprit au moment du crime, il devrait être envoyé dans une institution.

« Je me sentais persécuté et humilié par les gens qui portaient des lunettes de soleil et des écouteurs « , a déclaré Mohammed Y.

Et c’était exactement le cas de Zdravko I. [NDLR : la victime] : « Il avait ses écouteurs dans ses oreilles et portait des lunettes de soleil. Je pensais que ces gens m’entendraient lorsque je pleurerais à la maison. Je me sentais provoqué par son reniflement de nez. Quand le métro est entré dans la gare, j’ai tout à coup explosé. Je devais le faire… »

La victime a dû être amputée du pied

Zdravko I. a dû se faire amputer d’un pied. Il est actuellement en réadaptation. « Je suis heureux d’avoir survécu. L’auteur devrait recevoir une sanction adéquate, à la hauteur de ce que j’ai eu. » Pendant ce temps, l’Irakien déclare : « Je me sens mieux maintenant. Je ne vois plus de gens avec des lunettes de soleil. »

Heute.at via fdesouche

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram