🇫🇷 Valentin, un blanc en gilet jaune placé en détention provisoire pour… un doigt d’honneur

Avec Valentin, mécanicien vivant à Chartres, l’accusation se fait plus modeste : « doigt d’honneur, en récidive légale ». Donc simple outrage aux forces de l’ordre, sans la moindre violence. Lui aussi sera finalement jugé plus tard, mais la procureure exige son placement en détention provisoire, « pour que nous soyons rassurés » sur sa présence future au tribunal. Son avocat peste globalement : « J’ai pu le voir cinq minutes dans le box. Les conditions de ce genre de procès sont inadmissibles ! »

Source : Libération

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram