#Utrecht đŸ‡łđŸ‡± Le maire condamne l’utilisation du mot “marocain” dans un appel Ă  tĂ©moins de la police

Utrecht, Pays-Bas : M. le Maire regrette l’emploi du mot « marocain » dans un appel Ă  tĂ©moins Ă©mis par la police.

La police recherche les auteurs d’un certain nombre de vols violents commis dans les rues Ă  Utrecht, dont des enfants ont Ă©tĂ© victimes. Selon la police, les auteurs parlaient « avec un accent marocain ».

AprĂšs l’interpellation courroucĂ©es du parti des migrants musulmans DENK qui trouve « stigmatisant » que la police indique que les auteurs de ces dĂ©lits parlent marocain., le maire a exprimĂ© ses regrets au sujet de l’alerte de la police. Il a dĂ©clarĂ© : « Dans ce cas, malheureusement, les mots d’un tĂ©moin ont Ă©tĂ© retranscrits in extenso dans le rapport de police, alors que la police aurait pu omettre le mot ‘marocain’ dans ce cas. La police a dĂ©plorĂ© l’adoption de ce choix de mots. Je le regrette beaucoup aussi. »

Selon le maire, l’origine d’une personne est rarement divulguĂ©e par la police. « Il n’est pas courant de faire rĂ©fĂ©rence Ă  l’origine ethnique dans les signalements, sauf dans le cas des personnes disparues, oĂč l’origine ethnique est connue et peut ĂȘtre utile pour retrouver une personne disparue. » (ndlr : la description physique n’est pas importante quand c’est un dangereux criminel ? Le gauchisme est une maladie mentale)

Source : RTVUtrecht

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram