Syrie 🌍 Des enfants syriens chantent qu’ils vont « écraser la tête des non-croyants »

Quelques centaines de soldats américains gardent le camp d’Al-Hol, où les lois strictes de l’Etat islamique sont appliquées. Ce camp de réfugiés tentaculaire dans le nord-est de la Syrie est défini comme étant un terrain fertile pour l’Etat islamique et une bombe à retardement.

Les gardes prétendent que l’Etat islamique dirige l’intérieur du camp et qu’ils ne font que garder la clôture. Dix mille étrangers y vivent. Ce sont les épouses et les enfants d’hommes accusés d’être  des combattants de l’Etat islamique. Les hommes sont pour la plupart morts ou en prison.

CBS News s’est rendu à l’intérieur du camp. Sa journaliste a rencontré des femmes qui refusaient de dire d’où elles venaient, mais dont l’accent était britannique. Elles ont légitimé les attaques terroristes de l’Etat islamique en Europe et aux États-Unis.

(Vidéo également visible ici)

« C’est l’idéologie de l’Etat islamique, œil pour œil, dent pour dent. », a déclaré une femme.

Lorsqu’il y a de la violence ici – et il y a apparemment eu plusieurs meurtres – il est presque impossible de trouver les coupables, car toutes les femmes sont recouvertes .

Dans une vidéo de propagande de l’Etat islamique, des femmes envoient un message depuis le camp. L’une d’elles déclare « Nous sommes des bombes à retardement, attendez et vous verrez. » Dans une autre vidéo, de jeunes garçons scandent qu’ils vont écraser la tête des non-croyants.

Là-bas, il n’y a pas de véritables écoles, mais un garde a déclaré que le camp tout entier est en fait une académie de l’Etat islamique.

Cbsnews.com via fdesouche

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram