#SeineEtMarne đŸ‡«đŸ‡· 2 migrants syrien et libyen pris en flagrant dĂ©lit : les cambrioleurs ont “toujours les mĂȘmes profils” d’aprĂšs le parquet

👉Visitez la boutique suavelos !👈

Jeudi 7 fĂ©vrier, vers 9 heures, deux cambrioleurs ont pĂ©nĂ©trĂ© dans le jardin d’un pavillon de Sainte-Colombe, dans le Provinois, en prĂ©sence des occupants. Ils ont cassĂ© un cabanon et ont dĂ©robĂ© de l’outillage avant de donner des coups de pied dans la porte-fenĂȘtre de la maison. Le bruit a alertĂ© les propriĂ©taires qui les ont mis en fuite.

Dans la foulĂ©e, les malfaiteurs se sont rendus dans la commune voisine de Longueville. Ils ont forcĂ© un volet d’une habitation et ont jetĂ© des pierres sur une vitre, ce qui a dĂ©clenchĂ© l’alarme. Les individus ont alors arrachĂ© la sirĂšne et sont parvenus Ă  rentrer dans la maison. Mais un voisin aprĂ©venu la police, qui est intervenue immĂ©diatement. Les voleurs ont alors Ă©tĂ© interpellĂ©s en flagrant dĂ©lit, alors qu’ils Ă©taient cachĂ©s derriĂšre un meuble. Ils Ă©taient en possession de bijoux et de divers objets volets.

En garde Ă  vue, les suspects, en sĂ©jour irrĂ©gulier sur le territoire français, ont indiquĂ© qu’ils Ă©taient de nationalitĂ© libyenne et syrienne. Ils seraient domiciliĂ©s dans un hĂŽtel des Hauts-de-Seine. Ils ont prĂ©cisĂ© qu’ils Ă©taient mineurs mais un examen osseux, effectuĂ© dans le cadre d’une procĂ©dure prĂ©cĂ©dente, a prouvĂ© qu’ils Ă©taient majeurs. Ils possĂšdent tous les deux de multiples identitĂ©s.

Les individus ont été jugés en début de semaine, en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Melun. « Ce dossier est celui de la misÚre sociale, avec de jeunes majeurs embrigadés par des filiÚres mafieuses », a plaidé Me Fatthi Irguedi.

« Il s’agit d’un phĂ©nomĂšne qui se dĂ©veloppe depuis plusieurs mois en Seine-et-Marne, avec des individus qui prĂ©sentent tous les mĂȘmes profils et racontent la mĂȘme chose, en se prĂ©tendant mineurs », a soulignĂ© le parquet, qui a requis 6 mois de prison ferme.

Au final, les prévenus ont été condamnés à quatre mois de prison ferme, avec mandat de dépÎt.

Source : La république de Seine-et-Marne

 

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. La misogynie mÚne à l'antiracisme et aux rectocÚles. Ma philosophie : Very Few Lives Matter