đŸ‡«đŸ‡· SaĂŽne-et-Loire : les flux de migrants « mineurs » gonflent actuellement au rythme de 50 % par an »

Mineurs étrangers: des élus de terrain désemparés face à des flux croissants

Des Ă©lus volontaires mais dĂ©semparĂ©s car dĂ©pourvus de moyens pour faire face Ă  l’urgence. Ce sentiment est largement partagĂ© au sein des collectivitĂ©s dĂ©partementales. Elles sont placĂ©es en premiĂšre ligne face Ă  l’accueil des «mineurs non accompagnĂ©s» (MNA), ces jeunes migrants qui se trouvent sur le sol français sans leurs reprĂ©sentants lĂ©gaux, et sont contraintes de gĂ©rer les consĂ©quences logistiques et financiĂšres d’un problĂšme dont ils ne voient pas le bout. En SaĂŽne-et-Loire, AndrĂ© Accary reconnaĂźt avoir, parfois, «du mal Ă  dormir».

Dans son dĂ©partement, les flux gonflent actuellement au rythme de 50 % par an. «Nous avons beaucoup de mal Ă  les absorber, parce qu’étant situĂ©s le long de l’autoroute et d’une ligne TGV trĂšs ancienne, nous sommes exposĂ©s aux filiĂšres clandestines trĂšs bien organisĂ©es», dĂ©plore le prĂ©sident de la collectivitĂ©. Il constate aussi des aberrations


Le Figaro via fdesouche

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram