🇫🇷 SaĂ´ne-et-Loire : les flux de migrants “mineurs” gonflent actuellement au rythme de 50 % par an »

Mineurs étrangers: des élus de terrain désemparés face à des flux croissants

Des élus volontaires mais désemparés car dépourvus de moyens pour faire face à l’urgence. Ce sentiment est largement partagé au sein des collectivités départementales. Elles sont placées en première ligne face à l’accueil des «mineurs non accompagnés» (MNA), ces jeunes migrants qui se trouvent sur le sol français sans leurs représentants légaux, et sont contraintes de gérer les conséquences logistiques et financières d’un problème dont ils ne voient pas le bout. En Saône-et-Loire, André Accary reconnaît avoir, parfois, «du mal à dormir».

Dans son département, les flux gonflent actuellement au rythme de 50 % par an. «Nous avons beaucoup de mal à les absorber, parce qu’étant situés le long de l’autoroute et d’une ligne TGV très ancienne, nous sommes exposés aux filières clandestines très bien organisées», déplore le président de la collectivité. Il constate aussi des aberrations…

Le Figaro via fdesouche

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram