#Rotterdam 🇳🇱 Le parti musulman et les gauchistes trouvent qu’il y a trop de noms de rues d’hommes blancs

Plus de femmes et de minoritĂ©s : c’est le credo que s’est donnĂ© la ville de Rotterdam pour les noms de ses rues, jugĂ©s trop tournĂ©es vers les hommes blancs par certains partis politiques. La polĂ©mique n’a pas tardĂ©. (…)

Rotterdam choisira désormais plus de noms de rues exprimant la diversité

“Davantage de femmes et de couleurs sur les petits panneaux bleus. Rotterdam choisira désormais plus de noms de rues exprimant la diversité”, écrit le quotidien national Algemeen Dagblad, dont le siège se trouve à Rotterdam. “La rue Jan-Trucmuche, l’allée Hendrik-le-Énième : des panneaux de rues aux noms d’hommes, surtout blancs, Rotterdam n’en manque pas”, ironise le journal. Soutenue par les partis Groenlinks (gauche verte), SP (gauche radicale), PvdA (sociaux-démocrates) et Nida (parti musulman), Nadia Arsieni, élue du parti centriste D66, a proposé de ne donner désormais aux nouvelles rues que des noms de personnalités féminines et issues de minorités.

Source : Courrier International 

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram