#Reims 🇫🇷 Un étudiant sauvagement tabassé par 3 racketteurs

« Ils ont gazé mon fils, l’ont tiré en arrière et fait basculer d’une balayette. Il est tombé à la renverse tête la première, heureusement sur l’herbe et pas sur la piste cyclable juste à côté. Ça aurait pu le tuer »

[…]

 « Ils l’ont frappé au visage à coups de pied, ils ont sauté sur lui, tout ça en l’insultant. Mon fils tentait de se protéger la tête avec les bras. Ils lui ont pris son portable, son sac à dos, sa montre que sa grand-mère lui avait offerte pour ses 18 ans. De toute façon, même s’il avait obéi dès le début, mon fils a senti qu’ils voulaient lui faire du mal, qu’ils avaient envie de le frapper.»

[…]

Trois fractures au visage

[…]

Transporté aux urgences par les pompiers, l’étudiant a trois fractures au visage (mandibule, arcade sourcilière, os de la pommette) et de nombreux hématomes sur le corps (en particulier sur les bras et les omoplates, exposés aux coups en se protégeant la tête).

L’Union via fdesouche

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram