#Montbéliard 🇫🇷 Une racaille dégoupille une grenade dans la poche d’un policier

Les feux d’artifice du 13 juillet qui ont coloré la nuit du pays de Montbéliard ont rapidement été supplantés par les flammes et les violences urbaines qui ont éclaté dans les quartiers de l’agglomération

Le quartier des Champs-Montants à Audincourt a concentré l’essentiel des déploiements policiers dans la nuit du 13 au 14 juillet. Car c’est ici dans un quartier plongé dans le noir (coupure de courant ou lampadaires de rue neutralisés ?) que les scènes de violence urbaine ont été les plus fortes. Des voitures et des poubelles ont été incendiées. Des barrages ont été improvisés au milieu de la chaussée rue des Champs de l’Essart, du 8 Mai et de la Combe-Mirey. Des barrages constitués de vélos, de morceaux de bois et de tout ce qui tombait sous la main des casseurs encagoulés.

Plus grave. Alors qu’un suspect venait d’être interpellé, il est parvenu à dégoupiller une grenade anti-encerclement qui se trouvait dans la poche du treillis d’un policier de la BAC (Brigade anticriminalité). La grenade a explosé, brûlant à la cuisse et à une main le policier secouru par les pompiers.

[…] Quartier des Buis à Valentigney, des poubelles balancées au milieu de la route ont également brûlé ainsi qu’une voiture. À 1 h 15 du matin, des feux étaient encore signalés rue Oehmichen, quartier de la Petite-Hollande à Montbéliard…

L’Est républicain via fdesouche

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram