#Marseille đŸ‡«đŸ‡· Une « jeune femme » de 37 ans condamnĂ©e pour des menaces terroristes

Marseille : quatre mois de prison ferme pour des menaces « terroristes »

La défense avait demandé que la prévenue, fichée S, et trÚs perturbée, soit déclarée pénalement irresponsable

Fin juin, la jeune femme originaire de la Somme avait craquĂ© dans le commissariat Noailles alors qu’elle Ă©tait venue pointer dans le cadre de son contrĂŽle judiciaire. [
]

CondamnĂ©e Ă  du sursis en 2017 Ă  Lille pour des violences dans les transports, cette femme au physique frĂȘle et au visage Ă©maciĂ© doit depuis respecter un contrĂŽle judiciaire strict. Chaque jour, depuis son arrivĂ©e Ă  Marseille, il y a quelques mois, elle pointe au commissariat Noailles. Mais le 25 juin dernier, cette routine a virĂ© Ă  l’esclandre. « Quand un adjoint de sĂ©curitĂ© vous a posĂ© les questions d’usage Ă  l’accueil, vous avez dĂ©clarĂ©, je cite : ‘Je vais brĂ»ler la France ! Je ne suis ni Française ni musulmane, je suis djihadiste ! Je vais venir au commissariat avec une ceinture explosive et me faire pĂ©ter ! », fait lecture le prĂ©sident.

FichĂ©e S, cette mĂšre de deux enfants, Ă  la charge du pĂšre, a dĂ©jĂ  profĂ©rĂ© des menaces similaires. Ce qui, soit dit en passant, colle mal avec la discrĂ©tion dont savent faire preuve les auteurs d’actes terroristes. [
]

« Vous ĂȘtes d’accord sur le fait que vous avez perdu votre contrĂŽle ce jour-lĂ  ? Que vous avez dit des mots qui vous ont Ă©chappĂ© ? », tente le prĂ©sident, pĂ©dagogue.


On m’insulte de folle, de terroriste ! Comment voulez-vous que je prouve que je suis une personne de bonne foi, qui ne veut aucun mal Ă  la France ? J’en ai marre ! Je veux une dĂ©chĂ©ance de nationalitĂ© ! », craque de nouveau cette femme de 37 ans.

[
]

le procureur rappelle que la prĂ©venue est « trĂšs dĂ©favorablement connue des services de police. Mais elle se dit pourtant victime d’une conspiration »

[
]

Elle crie. « Je suis dégoûtée ! » Elle pleure. Quatre mois ferme.

La Provence via fdesouche

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram