#MantesLaJolie đŸ‡«đŸ‡· Des lycĂ©ens de la diversitĂ© calmĂ©s et alignĂ©s par la police : la Fondation AbbĂ© Pierre s’indigne

Une vidéo de ces interpellations menées dans cette ville des Yvelines a été trÚs largement relayée et commentée sur les réseaux sociaux.

Une vidĂ©o qui anĂ©antit complĂštement le mythe de la racaille surhumaine forgĂ© par les militants de l’impuissance dans la droite molle et chez E&R : “on est des enfants m’sieur l’agent, oubliez pas 😱 vous allez pas tirer ?” J’ai hĂąte qu’ils fassent des vidĂ©os en banlieue avec des membres de la diversitĂ© plus ĂągĂ©s. Avant cette vidĂ©o, les militants de l’impuissance nous faisaient croire que les lycĂ©ens noirabes Ă©taient plus forts que la police et que jamais cette scĂšne ne pouvait se passer.

À genoux, mains sur la tĂȘte ou dans le dos, des dizaines de jeunes entourĂ©s par les policiers armĂ©s. Ces images, trĂšs largement partagĂ©es et commentĂ©es sur les rĂ©seaux sociaux, ont Ă©tĂ© tournĂ©es ce jeudi Ă  Mantes-la-Jolie. Dans cette ville des Yvelines, 153 personnes, dont le plus jeune a 12 ans, ont Ă©tĂ© interpellĂ©es pour « participation Ă  un attroupement armĂ© » aprĂšs de nouveaux incidents Ă  proximitĂ© du lycĂ©e Saint-ExupĂ©ry.

« Des instructions ont effectivement Ă©tĂ© donnĂ©es pour procĂ©der Ă  des interpellations. J’ai dĂ©cidĂ© de faire procĂ©der Ă  ces arrestations pour montrer la dĂ©termination des services de l’Etat », a dĂ©clarĂ© au Parisien le prĂ©fet des Yvelines, évoquant des « violences inadmissibles ». Selon une source policiĂšre, 37 des personnes interpellĂ©es, la plupart encagoulĂ©es, Ă  Mantes-la-Jolie portaient des bĂątons, des battes de base-ball ou des conteneurs de gaz lacrymogĂšne. « L’interpellation d’un nombre aussi important d’individus a nĂ©cessitĂ© de prendre des mesures de sĂ©curitĂ© complĂ©mentaires », ajoute cette mĂȘme source.

« Voilà une classe qui se tient sage ! »

L’une des vidĂ©os de la scĂšne, filmĂ©e dans le jardin d’un pavillon juste Ă  cĂŽtĂ© de l’Agora, la maison des associations situĂ©e en face du lycĂ©e Saint-ExupĂ©ry, a particuliĂšrement fait rĂ©agir. « VoilĂ  une classe qui se tient sage ! », peut-on entendre, un commentaire qui pourrait ĂȘtre celui d’un membre des forces de l’ordre.

« Il faut dire les choses posĂ©ment mais fermement : ce qui s’est passĂ© avec les lycĂ©ens de Mantes-la-Jolie [
] est simplement intolĂ©rable », s’est indigné l’ancienne ministre Ă©colo CĂ©cile Duflot. « On attend la rĂ©action de Christophe Castaner pour prendre aussi des mesures face Ă  cette violence inacceptable et humiliante », a tweetĂ© Éric Coquerel, le dĂ©putĂ© LFI de Seine-Saint-Denis. « Mais vous ĂȘtes fous ? On ne traite pas des mĂŽmes ainsi !
. s’est Ă©mue la fondation abbĂ© Pierre. Calmons-nous, ce pays ne peut pas sombrer vers davantage de violences encore. »

L’association des parents d’élĂšves FCPE a Ă©galement rĂ©agi sur twitter : « Comment une RĂ©publique qui met sa jeunesse Ă  genoux peut-elle lui demander de faire preuve de responsabilitĂ© ? », interroge-t-elle.

Lire la suite sur Le Parisien

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram