🇬🇧 L’Union Nationale des Etudiants Ă©lit Ă  sa tĂŞte une islamiste prĂ´nant l’islamisation du pays et l’oppression des blancs

L’Union nationale des Ă©tudiants Ă©lit un nouveau dirigeant qui a commentĂ© une “prise de contrĂ´le par l’islam” et a dĂ©clarĂ© qu’elle aimerait “opprimer les Blancs” lorsqu’elle Ă©tait adolescente

Le nouveau dirigeant de l’Union nationale des Ă©tudiants a Ă©tĂ© Ă©lu sur une plate-forme appelant Ă  une grève nationale dans les universitĂ©s britanniques.

Zamzam Ibrahim, 24 ans, a suscitĂ© la controverse en 2017 lorsque des articles en ligne qu’elle a publiĂ©s Ă  l’âge de 16 ans ont Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©s, dans lesquels elle disait qu’elle voulait “opprimer les Blancs” et voir une “prise de contrĂ´le islamique”. Elle insiste sur le fait qu’elles ont Ă©tĂ© “sorties de leur contexte” et que ses opinions ont changĂ©.

Mme Ibrahim Ă©tait prĂ©sidente du syndicat d’Ă©tudiants de l’UniversitĂ© de Salford et est la troisième dirigeante de la NUS, membre d’une minoritĂ© ethnique, Ă  en prendre les rĂŞnes.

Dans sa dĂ©claration Ă©lectorale, elle a dĂ©clarĂ©: “Notre syndicat national et notre secteur de l’Ă©ducation sont confrontĂ©s Ă  certains des plus grands dĂ©fis auxquels il ait Ă©tĂ© confrontĂ© de mĂ©moire vive et ont un besoin urgent de transformation.

«Les universités du Royaume-Uni sont confrontées à la faillite, les étudiants ne peuvent pas se permettre leur voyage en classe et le racisme sévit sur nos campus.

“Il n’a jamais Ă©tĂ© plus nĂ©cessaire de reconstruire notre syndicat national en tant que force de combat inĂ©branlable prĂŞte Ă  affronter les dĂ©fis qui nous attendent.”

Dans les anciens postes, Mme Ibrahim a suggĂ©rĂ© que l’amitiĂ© entre hommes et femmes Ă©tait non islamique et opposĂ©e Ă  la stratĂ©gie du gouvernement visant Ă  lutter contre la radicalisation.

Dans un message, elle a rĂ©pondu Ă  une question sur AskFM sur le livre que tout le monde devrait lire. Elle a dit : “Le Coran. Il y aurait une prise de pouvoir islamique !”

Dans un autre message sur la possibilitĂ© d’une amitiĂ© entre un homme et une femme, elle a rĂ©pondu: «J’ai eu ce dĂ©bat avec de nombreux amis! Peut-ĂŞtre que dans certains cas, mais islamiquement, il est incorrect que les filles soient de toute façon des amies avec un mec!

“Alors je vais dire NON, pas le genre d’amitiĂ© qu’ils peuvent avoir avec le mĂŞme sexe, il y a toujours des limites.”

Dans un tweet du 9 mai 2012 sous le hashtag #ifIwasPresident, elle Ă©crit: “J’opprimerais les Blancs simplement pour leur donner un avant-goĂ»t de ce qu’ils nous ont fait subir !”

Après avoir pris conscience de la colère provoquĂ©e par les tweets supprimĂ©s depuis, Mme Ibrahim a dĂ©clarĂ© qu’ils avaient Ă©tĂ© envoyĂ©s Ă  un moment oĂą elle «travaillait encore sur qui j’Ă©tais».

“Les commentaires d’une adolescente sur l’adolescence ont Ă©tĂ© tordus pour leur donner une apparence beaucoup plus sinistre qu’on ne le pensait”, a-t-elle Ă©crit dans The Independent.

«Il ne fait aucun doute que cette collection de publications sur les réseaux sociaux était censée me faire passer pour un musulman fanatique et une menace pour la société britannique.

“Je trouve Ă©trange que je doive mĂŞme clarifier cela, mais pour Ă©viter tout doute, je le ferai [Ă  nouveau]: les commentaires ne reflètent clairement pas mon point de vue aujourd’hui.”

Mme Ibrahim a frĂ©quentĂ© le Bolton Sixth Form College avant de frĂ©quenter Salford pour Ă©tudier la gestion des affaires et des finances. Mme Ibrahim a dĂ©clarĂ© aujourd’hui: «Je me suis toujours battue pour la libĂ©ration, l’Ă©galitĂ© et contre les injustices, Ă  la fois au sein et Ă  l’extĂ©rieur du mouvement Ă©tudiant. «En rĂ©ponse aux mĂ©dias qui ciblent dĂ©libĂ©rĂ©ment des publications sur les mĂ©dias sociaux hors du contexte et qui ne sont pas reprĂ©sentatives, ils empĂŞchent dĂ©libĂ©rĂ©ment les jeunes – en particulier les jeunes femmes musulmanes – de se manifester pour faire une diffĂ©rence positive pour la sociĂ©tĂ©. «J’ai travaillĂ© avec des organisations interconfessionnelles, antiracistes et pour la diversitĂ©, rĂ©unissant les communautĂ©s pour promouvoir l’inclusion et le respect. Ce travail sera au cĹ“ur de la progression de NUS. ‘

Source : Dailymail.co.uk

 

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram