L’ethno-masochiste Yann Moix est fier de ne sortir “qu’avec des Asiatiques”

Source de l’article

A l’occasion de la sortie de son nouveau roman, “Rompre”, Yann Moix a accepté de parler de ses amours et de sa vision de la vie à deux… Des propos sans faux-semblants qui ne devraient pas passer inaperçus !
Interrogé par nos confrères du magazine Marie-Claire sur son rapport aux femmes à l’occasion de la sortie de son livre Rompre (éditions Grasset), l’écrivain, réalisateur et chroniqueur télé de 50 ans a confié être actuellement en couple avec une jeune femme.

Sans langue de bois, ou faisant même fi du politiquement correct, il a raconté : “Je suis avec une femme depuis quelques mois (…) Je ne sors qu’avec des Asiatiques. Essentiellement des Coréennes, des Chinoises, des Japonaises. Je ne m’en vante pas. Beaucoup de gens seraient incapables de vous l’avouer car c’est du racialisme. C’est peut-être triste et réducteur pour les femmes avec qui je sors, mais le genre asiatique est suffisamment riche, large et infini pour que je n’en aie pas honte.” Aussi, sans dévoiler l’âge de sa dulcinée, le chroniqueur des Terriens du samedi (C8) a affirmé qu’il serait bien incapable de sortir avec une femme de son âge. “Ça, ce n’est pas possible. Je trouve ça trop vieux. Quand j’en aurai 60, j’en serai capable. 50 ans me paraîtra alors jeune (…) Je préfère le corps des femmes jeunes, c’est tout. Point. Je ne vais pas vous mentir. Un corps de femme de 25 ans, c’est extraordinaire”, a-t-il assumé.

En ce qui concerne ses envies de paternité, Yann Moix a ajouté que l’idée faisait son chemin. Toutefois, il ne tient pas à élever un quelconque enfant. “Mon rêve est d’avoir un enfant sans m’en occuper. Le croiser de temps en temps, jouer, dessiner, faire les devoirs (…) Eduquer un enfant, oui, l’élever, non. Je ne supporte pas l’autorité, la punition, les reproches”, a-t-il encore une fois assumé. Et de poursuivre : “Je suis déjà sorti avec des filles qui ont des enfants, c’est une aliénation.”

Pour finir, Yann Moix a concédé qu’il faisait toujours en sorte de se faire quitter, consciemment ou non. Il a pour coutume de “quitter pour de faux” plusieurs fois ses compagnes jusqu’au jour où celles-ci prennent la décision de le quitter véritablement. Un manège qui ne devrait pas fonctionner avec sa compagne actuelle. “Si je dis à celle avec qui je suis actuellement ‘Je te quitte’, elle vapote. Comme elle a des enfants, sa pire peur ne peut pas être que je la quitte”, a-t-il analysé.

Daniel Conversano

Écrivain occidentaliste - Commander Désolé Jean-Pierre ici