🇳🇱 La rédaction d’un journal démissionne après avoir été empêchée de révéler l’installation prochaine de migrants dans une commune

Apeldoorn (Pays-Bas) – Comme il ne leur était pas permis d’écrire sur l’arrivée d’un centre d’accueil pour migrants, toute la rédaction du journal local de quartier De Wijkkijker a démissionné. « La censure ne sera pas acceptée », déclare le rédacteur en chef Gert-Jan Tamboer.

Par ordre du Conseil du district d’Osseveld-Woudhuis, les « articles critiques » sur l’arrivée d’un centre pour demandeurs d’asile n’ont pas été publiés dans le magazine, diffusé dans les quartiers Osseveld et Woudhuis depuis 27 ans. C’est la première fois dans une longue histoire que le Conseil de quartier intervient dans le contenu.

Depuis 2015, Tamboer écrit sur l’arrivée d’un centre pour migrants. (…) Son dernier article sur l’arrivée du centre était trop critique, selon le conseil de quartier qui a refusé de le publier.

(…) « On se croirait en Corée du Nord ou en Chine » dit Tamboer.

(…) Jaap van Brummen, président du conseil du district d’Osseveld-Woudhuis, qualifie la démission de la rédaction de « triste ». Selon lui, cependant, il n’est pas question de censure. « Le conseil du district et les rédacteurs en chef se sont séparés. (…) C’est notre magazine, nous le finançons et nous sommes responsables de ce qui est imprimé dans De Wijkkijker ».

Source : Telegraaf via fdesouche

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram