🇵🇱 La Pologne rejette l’idée d’une armée européenne et préfère héberger l’armée américaine

👉Rejoignez les Suavéliens de votre région sur le forum Oppidum👈

Le ministre polonais des Affaires étrangères a rejeté l’idée de créer une armée de l’UE indépendante de l’OTAN lors de la conférence de Munich sur la sécurité. La Pologne, a-t-il déclaré, a besoin d’une “présence américaine” pour rivaliser avec la Russie, écrit RT.com.

La combinaison des forces militaires des 28 États membres de l’UE est depuis longtemps un rêve pour certains dirigeants de l’UE. Le président français, Emmanuel Macron, a évoqué l’idée de construire une «véritable armée européenne» pour protéger les Européens de la Russie, de la Chine et «et même des États-Unis» l’année dernière. La chancelière allemande Angela Merkel a approuvé l’idée en disant qu’une telle armée garantirait “qu’il n’y aura plus jamais de guerre entre les nations européennes”. Le plan bénéficie également du soutien du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Cependant, l’UE est plus divisée que ne le suggère la relation intime entre Macron et Merkel. La vision de Macron a été complètement critiquée par le ministre autrichien de la Défense, neutre, et par le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte. Maintenant, le gouvernement polonais a également rejeté cette idée.

“Lorsque nous commencerons à parler de la création d’une armée européenne indépendante de l’OTAN, je pense que nous aurons des problèmes”, a déclaré le ministre polonais des Affaires étrangères, Jacek Czaputowicz. “Pour repousser les menaces auxquelles nous sommes confrontés en Europe centrale et orientale, nous avons besoin d’une présence américaine, ce qui est très important.”

Le Brexit joue un rôle dans le rejet de Czaputowicz. Le Royaume-Uni est la sixième puissance militaire mondiale et constituerait un membre crucial de toute armée de l’UE hypothétique si la Grande-Bretagne restait membre de l’UE et adhérait au plan.

“Nous allons perdre un partenaire très important dans l’UE, une deuxième grande armée en Europe, un pays, une centrale nucléaire et un membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies (au départ de la Grande-Bretagne)”, a ajouté Czaputowicz.

En se défendant contre la menace russe perçue, la Pologne a fait la cour aux États-Unis. Le président polonais Andrzej Duda a proposé de verser 2 milliards de dollars pour l’établissement d’une base de division blindée américaine permanente dans le pays, allant même jusqu’à suggérer qu’elle pourrait être baptisée «Fort Trump».

La Pologne a également signé mercredi un contrat de 414 millions de dollars pour l’achat du système d’armes M142 HIMARS. Le système HIMARS peut lancer des roquettes et des missiles balistiques tactiques et sa portée opérationnelle est de 480 km. L’accord était accompagné d’une déclaration du Pentagone selon laquelle la Pologne et les États-Unis poursuivaient leurs discussions sur de nouveaux déploiements américains sur le sol polonais.

La base prévue a sonné l’alarme à Moscou. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a qualifié la proposition polonaise de “décision souveraine”, mais a averti que “les conséquences pour l’atmosphère générale” en Europe seraient “évidentes”.

Dans le même temps, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré vendredi que “l’UE ne peut pas jouer le rôle de l’OTAN pour assurer la sécurité. C’est impossible “, ajoutant que” les efforts de l’UE et de l’OTAN se complètent et ne se font pas concurrence “.

Source : Voice of Europe

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Dénonce la haine endémique des blancs et des femmes. Censuré de youtube en 3h, je diffuserai mes vidéos sur mon blog !