🇪🇸 La mosquĂ©e Ishbilia de SĂ©ville exige que le roi d’Espagne demande pardon pour la Reconquista : traduction de leur lettre

Sa majesté, au nom de la Mosquée islamique Ishbilia, de sa communauté et moi-même son président, je souhaite exprimer les sentiments qui se manifestent de plus en plus clairement au cours des dernières années entre les musulmans espagnols, de l’absence de conciliation entre la Couronne et les héritiers de l’héritage andalou.

Monsieur, étant roi d’Espagne, j’estime que le moment historique est venu de reconnaître la culpabilité des monarques catholiques et de leurs collaborateurs les plus direct, de leurs vilénies, pillages et meurtres, qui a culminé avec la reddition de Grenade et la violation de tous les souscrits faits à la communauté musulmane.

La persécution constante qu’ils pratiquèrent pour tous ceux qui professaient notre foi et les générations suivantes, sont tant de millions de morts et de deportés causés par leurs actes indignes. Jamais il n’a existé aussi féroce persécutions et d’empressement à l’élimination pour une communauté religieuse, telle que pratiquée par l’ancienne royauté espagnol, à l’époque de Felipe II, extermination qui a abouti à la guerre des Alpujarras, après la sanction pragmatique de 1567.

En tant que descendant des rois susmentionnĂ©s, quelle formidable opportunitĂ© vous auriez de montrer Ă  la communautĂ© musulmane votre respect et votre dĂ©saccord, avec les thèses islamophobes, demandant Ă  notre communautĂ© pardon, pour tant d’atrocitĂ©s , je vous prie d’intercĂ©der pour la reconnaissance de la nationalitĂ© espagnole, des descendants d’Al Andalus, comme cela a Ă©tĂ© fait avec la communautĂ© juive sĂ©farade.

Votre MajestĂ©, j’espère que vous prendrez conscience de ce qui est Ă©crit par ma modeste pensĂ©e, dans l’attente d’une rĂ©ponse claire Ă  mes exigences, qui sont des demandes de justice et de raison.

Source : lasexta.com traduction par Dritten

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram