Le Japon s’ouvre à l’immigration au prétexte de la “pénurie de main-d’œuvre”

L’immigration a longtemps été un sujet tabou au Japon, pays insulaire qui s’est longtemps rêvé la nation d’un seul peuple et qui compte seulement 2 % d’étrangers. Mais le vieillissement accru de la population a forcé le gouvernement à quelque peu infléchir les strictes règles d’immigration. Alors que le Japon perd chaque année 400.000 personnes du fait du déficit de naissances, les entreprises font face à une véritable crise de la main-d’œuvre.

 

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram