#Hesse đŸ‡©đŸ‡Ș Les terroristes continuent Ă  travailler : une ligne ferroviaire sabotĂ©e

La police allemande enquĂȘte sur un sabotage survenu dans la Hesse (centre-ouest du pays) sur une ligne ferroviaire Ă  grande vitesse, prĂ©cisant que la piste d’un attentat n’Ă©tait pas Ă©cartĂ©e.

Un conducteur d’un ICE, le train allemand Ă  grande vitesse, avait signalĂ© une anomalie dans la matinĂ©e Ă  sa hiĂ©rarchie lors du passage de son train sur un pont prĂšs de Niedernhausen, situĂ© Ă  une trentaine de kilomĂštres Ă  l’ouest de Francfort. Un sabotage est en effet survenu ce vendredi 20 mars dans la Hesse (centre-ouest de l’Allemagne), sur lequel la police enquĂȘte.
“Il y a eu des dommages sur la ligne de chemin de fer” reliant Cologne Ă  Francfort Ă  hauteur d’un pont, a expliquĂ© Ă  l’AFP une porte-parole de la police de Wiesbaden. “Puisque les recherches sont actuellement menĂ©es dans toutes les directions, une Ă©ventuelle tentative d’attentat ne peut ĂȘtre exclue“, a-t-elle prĂ©cisĂ©.

La Deutsche Bahn (DB), l’entreprise ferroviaire publique allemande, a parlĂ© d’un “sabotage”. AprĂšs enquĂȘte, il s’est avĂ©rĂ© que des boulons permettant aux rails de rester attachĂ©s avaient Ă©tĂ© intentionnellement enlevĂ©s sur environ 80 mĂštres au niveau d’un pont, selon la DB.

Le trafic des trains a tout de suite Ă©tĂ© interrompu sur cette ligne et des contournements ont Ă©tĂ© mis en place. Selon l’hebdomadaire Der Spiegel, au moment de l’inspection, les rails Ă©taient espacĂ©s de cinq centimĂštres de plus que d’habitude. Si plus de trains avaient passĂ© le pont, selon une premiĂšre Ă©valuation, ils auraient pu dĂ©railler.

rtl.fr

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram