#Bottrop 🇩🇪 Un Allemand de 50 ans fonce dans une foule d’Ă©trangers en Mercedes : quelques migrants blessĂ©s

Un haut responsable en Allemagne a dĂ©clarĂ© qu’un homme qui avait percutĂ© sa voiture dans une foule au dĂ©but du Nouvel An avait l’intention de tuer des Ă©trangers pour des motifs “xĂ©nophobes”.

Le ressortissant allemand âgĂ© de 50 ans, qui n’a pas Ă©tĂ© nommĂ©, a percutĂ© sa Mercedes dans un groupe de personnes sur une place bondĂ©e de la ville de Bottrop, dans le nord-ouest de l’Allemagne, et a blessĂ© quatre personnes, a annoncĂ© la police.

Il s’est Ă©chappĂ© mais a Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© et arrĂŞtĂ© dans la ville voisine d’Essen.

Le ministre de l’IntĂ©rieur de l’Etat de RhĂ©nanie du Nord-Westphalie, Herbert Reul, a dĂ©clarĂ© que l’attaquant “avait dĂ©libĂ©rĂ©ment poussĂ© sa voiture vers des foules de gens qui Ă©taient en grande partie composĂ©s d’Ă©trangers”.

“Cet homme avait clairement l’intention de tuer des Ă©trangers”, a-t-il ajoutĂ©.

Selon un porte-parole de la police, des réfugiés syriens et afghans figuraient parmi les blessés.

Une dĂ©claration antĂ©rieure de la police et des procureurs a dĂ©clarĂ© que l’attaque avait Ă©tĂ© dĂ©libĂ©rĂ©e et “liĂ©e aux vues xĂ©nophobes du conducteur”.

La police a déclaré que le conducteur avait également fait des commentaires racistes après son arrestation à Essen.

“En outre, les enquĂŞteurs disposent d’informations prĂ©liminaires sur une maladie mentale du conducteur”, ont-ils dĂ©clarĂ©.

La police a dĂ©clarĂ© que l’homme avait dirigĂ© sa voiture chez un autre passant dans la ville pendant la nuit, mais que l’individu visĂ© s’Ă©tait Ă©chappĂ© indemne. Le conducteur a Ă©galement visĂ© des personnes Ă  un arrĂŞt de bus après avoir fui le lieu de la première attaque, mais elles n’ont pas Ă©tĂ© blessĂ©es non plus.

Le ministre allemand de l’IntĂ©rieur, Horst Seehofer, a dĂ©clarĂ© que l’attaque ferait l’objet d’une enquĂŞte minutieuse.

En avril, un Allemand a pĂ©nĂ©trĂ© dans une foule dans une fourgonnette dans la ville de MĂĽnster, faisant au moins trois morts et des dizaines de blessĂ©s. Le conducteur, qui avait sollicitĂ© une aide psychologique au cours des semaines prĂ©cĂ©dant l’attaque, aurait ensuite Ă©tĂ© tuĂ© par balle.

La dĂ©cision de la chancelière allemande Angela Merkel d’autoriser plus d’un million de rĂ©fugiĂ©s – originaires de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan – en 2015, a provoquĂ© une montĂ©e des sentiments nationalistes et anti-rĂ©fugiĂ©s parmi le pays et certains États voisins, dont l’Autriche. et l’Italie, oĂą des partis d’extrĂŞme droite opposĂ©s Ă  l’establishment sont maintenant au pouvoir.

Source : Press TV

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram