#Bagneux đŸ‡«đŸ‡· À peine installĂ©, le rĂ©seau de vidĂ©osurveillance dĂ©truit par la racaille en mĂȘme temps que la fibre optique

Des dĂ©gradations ont Ă©tĂ© commises la semaine derniĂšre au mail des Cuverons pour empĂȘcher l’installation des futures camĂ©ras. Mais la municipalitĂ© (PCF) persiste et assure qu’elle est « dĂ©terminĂ©e » Ă  rendre le systĂšme opĂ©rationnel au plus vite.

Cameras non grata ? À Bagneux (Hauts-de-Seine), la mise en place du futur systĂšme de vidĂ©osurveillance ne semble pas ĂȘtre du goĂ»t de tous les habitants du mail des Cuverons, dans le sud de la ville. Dans la nuit du 1er au 2 octobre dernier, un ou plusieurs individus se sont attaquĂ©s aux rĂ©seaux souterrains situĂ©s sous les mats censĂ©s accueillir les futures camĂ©ras.

De quoi faire rĂ©agir la municipalitĂ© (PCF), qui vient d’envoyer un courrier aux habitants pour faire savoir qu’elle « ne cĂ©dera pas Ă  cette tentative d’intimidation ». « Si nous installons la vidĂ©oprotection, c’est pour assurer la tranquillitĂ© et la sĂ©curitĂ© des familles », insiste la maire communiste de Bagneux, Marie-HĂ©lĂšne Amiable.

La ville veut rendre le systÚme opérationnel «au plus vite»

La ville a portĂ© plainte contre ces dĂ©gradations, qui ont Ă©galement touchĂ© des rĂ©seaux de fibre optique. « Mais c’est clairement le systĂšme de vidĂ©oprotection qui Ă©tait ciblĂ©, explique l’édile. C’était une opĂ©ration bien organisĂ©e. » Mais la maire assure que la ville est « dĂ©terminĂ©e » Ă  mener les rĂ©parations « au plus vite » pour rendre le systĂšme opĂ©rationnel.

Source : Le Parisien

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram