Alerte hygiène : le métro, un bouillon de culture de bactéries et de levures

Dans quoi met-on les mains quand on s’agrippe aux barres dans le métro ? À la demande de La Presse, un biologiste moléculaire a fait des tests. Il a trouvé des bactéries et des levures pouvant causer des maladies de la peau. Surtout, il a été surpris par la quantité de bactéries, qualifiée de « limite », trouvées à certains endroits du réseau de transport souterrain. Or, la Société de transport de Montréal, avons-nous constaté, nettoie moins souvent qu’ailleurs les poteaux dans ses wagons de trains. Un dossier d’Émilie Bilodeau

Voir la vidéo sur lapresse.ca

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram