đŸ‡Ș🇾 80% des criminels de Barcelone sont des Ă©trangers

Sans protection et sans les moyens de lutter contre la grave crise d’insĂ©curitĂ©, les agents dĂ©signent Ada Colau comme la seule responsable.

Quatre-vingt pour cent des criminels de Barcelone sont des Ă©trangers. Cela se reflĂšte dans les rapports internes traitĂ©s par la Guardia Urbana et les Mossos. Ce n’est ni une accusation, ni une rĂ©crimination. Ce n’est pas un argument raciste. C’est simplement un fait. Un fait que ni Ada Colau ni la ConsellerĂ­a de Interior n’aiment et qu’ils cachent Ă  la galerie. Pourquoi ? Parce que cela met sur la table le grand problĂšme de sĂ©curitĂ© que connaĂźt la ville.

Le fait que huit criminels sur dix sont des Ă©trangers est une rĂ©alitĂ© et c’est ainsi qu’Eugenio Zambrano, reprĂ©sentant de la Garde urbaine au CSIF, l’explique : « Cela n’a rien Ă  voir avec le racisme, c’est une statistique et on l’ignore. Nous n’allons pas stigmatiser ou Ă©tiqueter qui que ce soit, mais c’est un fait que l’on ne peut nier Ă  la sociĂ©tĂ©.

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram