🇫🇷 2 femmes condamnées à 7 et 6 ans de prison pour projet terroriste

Elle voulait fabriquer une « ceinture explo ». Janna C., une jeune femme radicalisée interpellée en 2016 à l’âge de 18 ans alors qu’elle envisageait de commettre un attentat en France au nom de l’organisation État islamique (EI), a été condamnée ce mercredi à Paris à sept ans de prison.

Le tribunal correctionnel a assorti cette peine d’une période de sûreté des deux tiers et prononcé son maintien en détention. Il a également ordonné un suivi socio-judiciaire pendant cinq ans. Le 12 juillet, le parquet avait requis la peine maximale de dix ans d’emprisonnement à l’encontre de la jeune femme aujourd’hui âgée de 21 ans.

Abreuvée de la propagande de Daech, elle avait été interpellée le 10 août 2016 dans un jardin public de Clermont-Ferrand, après avoir évoqué un projet d’attentat dans des messages et auprès de sa famille. Cette jeune radicalisée avait la veille recherché sur Internet « comment fabriquer une ceinture explo » (sic) ou la technique de « fabrication du TATP », un explosif artisanal très instable prisé des djihadistes. Sur Snapchat, elle avait donné « rendez-vous dans le paradis éternel ».

(…) Une autre prévenue radicalisée, Djelika S., 25 ans, qui était très proche de Janna sur le web et qui comparaissait à ses côtés, a elle été condamnée à six ans d’emprisonnement.

L’express via fdesouche

Yann Merkado

Liberté, remigration et occidentalisme. Port d'arme, natalité et féminisme blanc. Ma philosophie : Very Few Lives Matter Suivez-moi sur Telegram